Logo de la FCSII
21 février 2020

Informations et mises à jour sur le coronavirus

Coronavirus

Cette page a pour but de fournir des informations générales sur le nouveau coronavirus COVID-19. Cette page sera mise à jour dès que la FCSII aura d’autres informations. Des lignes directrices relatives au nouveau coronavirus COVID-19, et ciblant les travailleurs de la santé, sont présentement élaborées par l’Agence de la santé publique du Canada, ainsi que par les bureaux provinciaux de santé publique.

Cliquez ici pour avoir les dernières nouvelles de la FCSII sur le coronavirus.
Énoncé de position de la FCSII, La sécurité n’est pas négociable: Préparation en cas de pandémie – le coronavirus 2019 (COVID-19)

Une approche pancanadienne en matière de préparation en cas d’urgence sanitaire doit intégrer le principe de precaution. Énoncé de position concernant COVID-19.

En quoi consiste le nouveau coronavirus 2019-nCoV?

Selon l’Organisation mondiale de la santé, un coronavirus appartient à une famille de virus entraînant des maladies allant du rhume simple à des maladies graves, par exemple le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) ou le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (SRMO). Un nouveau coronavirus est une souche qui n’a pas encore été identifiée chez les humains. Appelée COVID-19, cette maladie respiratoire est d’abord apparue à Wuhan, en Chine, à la fin de l’année 2019 avant de se propager dans plusieurs pays asiatiques, en Europe, en Australie, aux États-Unis et au Canada. On compte maintenant des milliers de cas confirmés en Chine continentale et plus de 100 morts. On pense que la période d’incubation du nouveau coronavirus pourrait aller jusqu’à 14 jours.

Y a-t-il des cas confirmés au Canada?

En date du 28 janvier 2020, il y a un cas confirmé et un cas suspect de coronavirus à Toronto, Ontario. Dans les deux cas, le coronavirus origine de Wuhan en Chine.

Quels sont les symptômes du coronavirus?

Le nouveau coronavirus 2019 (COVID-19) est une infection respiratoire. Les symptômes sont les suivants : fièvre, toux sèche, mal de gorge et mal de tête. Dans les cas plus graves, l’infection peut entraîner la pneumonie, le syndrome respiratoire aigu sévère, l’insuffisance rénale et même la mort.

Comment puis-je me protéger et protéger ma famille?

Voici les lignes directrices générales pour vous protéger des infections :

  • Se laver les mains souvent avec de l’eau et du savon ou en utilisant un désinfectant à base d’alcool.
  • Éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche avec les mains si elles n’ont pas été lavées.
  • Éviter tout contact étroit avec des personnes qui sont malades.
  • Rester à la maison si vous êtes malade.
  • Utiliser un papier-mouchoir pour vous couvrir lorsque vous toussez ou éternuez, puis jeter immédiatement le papier-mouchoir à la poubelle puis vous laver les mains; si vous n’avez pas de papier-mouchoir, éternuez ou toussez dans votre manche ou votre bras.
  • Nettoyer et désinfecter fréquemment les objets et les surfaces.
Que fait la FCSII?

La FCSII suit la situation de près et a fait savoir à l’Agence de la santé publique du Canada et à l’Organisation mondiale de la santé que : 1) L’élaboration des lignes directrices pour le COVID-19 doit se faire conjointement avec la voix du personnel infirmier de première ligne, notamment ceux et celles responsables des soins directs aux patients, et responsables de la santé et de la sécurité au travail (i.e. les représentants des travailleurs au sein des comités de SST); 2) Il y a peu d’information, en ce moment, au sujet du mode de transmission et du degré clinique de gravité de ce nouveau coronavirus; 3) Par conséquent, l’élaboration de toute ligne directrice doit être fondée sur le principe de précaution. Cela signifie qu’il ne faut pas attendre la certitude scientifique au sujet du COVID-19 avant d’assurer la santé et la sécurité du personnel infirmier. Les infirmières et les infirmiers peuvent facilement devenir des vecteurs propageant la maladie entre eux et à leurs patients.

Que peut faire le personnel infirmier pour agir par rapport au coronavirus dans leur milieu de travail?
  • Respecter les politiques et les procédures actuelles de contrôle des infections dans votre milieu de travail.
  • Faire un nouvel essai d’ajustement de votre respirateur N-95 et porter un respirateur N-95 s’il y a risque d’exposition au COVID-19.
  • Respecter les mesures de précaution supplémentaires contre la transmission par contact direct ou par voie aérienne (gouttelettes), par exemple (mais sans s’y limiter) : gants, chemise d’hôpital, masques protecteurs, respirateurs, lunettes de sécurité, appareils de protection respiratoire à épuration d’air motorisé (pour les interventions générant des aérosols, par exemple les intubations).
  • STOP si vous n’avez pas l’équipement requis de protection individuelle (EPI) ou un masque ajusté correctement, et parler à sa gestionnaire ou surveillante; documenter la situation et en informer votre syndicat ou votre représentante au sein du comité mixte de santé et sécurité au travail (SST).
  • SIGNALER toute inquiétude liée à la santé et à la sécurité, y compris les lacunes dans les protocoles et les procédures, les communications, la formation, l’accès aux EPI ou tout autre inquiétude. Le signaler à votre gestionnaire ou surveillante, et informez votre comité mixte de SST et votre syndicat.
Assurez-vous que votre employeur :
  • A consulté le comité mixte de SST par rapport à toute mesure, procédure ou formation liées au COVID-19.
  • A prévu un nombre suffisant et une réserve de respirateurs N-95 et d’appareils de protection respiratoire à épuration d’air motorisé (pour les interventions générant des aérosols, par exemple les intubations).
  • A fait une évaluation des risques pour déterminer toutes les aires potentielles d’entrée (et comment en restreindre l’accès) et autres aires potentielles d’exposition (par exemple, dépistage, zone de triage, chambres d’isolement).
  • A mis en place un mécanisme pertinent de dépistage pour les gens qui se déplacent, ainsi que des mesures de contrôle de l’exposition sur les lieux de travail ou au sein des unités.
  • A mis en place des barrières structurelles adéquates (par ex. : panneau en plexiglas allant du plancher au plafond pour la zone de triage et à l’admission).
  • A complété la vérification de l’ajustement des respirateurs, ainsi que la formation pour tous les travailleurs de la santé qui sont à risque.
  • A créé des équipes de cliniciens protégés par des équipements adéquats de protection individuelle contre le COVID-19, et qui ont reçu la formation pour les utiliser, y compris des équipes formées pour utiliser les respirateurs N-95 et les APR à épuration d’air motorisé (pour les interventions générant des aérosols), et qui sont prêtes à réagir lors de cas confirmés et à prendre soin de ces personnes et de celles sous investigation.
  • A prévu des salles d’isolement pour les infections disséminées par aérosols.
Questions ou inquiétudes?

Pour toute question ou pour signaler toute inquiétude, communiquez avec votre syndicat ou avec un membre du comité mixte de santé et de sécurité au travail.

Pour en savoir davantage au sujet du nouveau coronavirus 2019

Ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l’Ontario

Nouvelles sur le coronavirus