Logo de la FCSII
13 juillet 2021

Les vaccins ne sont pas une panacée : les mesures de santé publique doivent rester en place au Canada

Coronavirus
COVID-19
covid19
vaccination
vaccins

Déclaration de la FCSII

Les vaccins ne sont pas une panacée : les mesures de santé publique doivent rester en place au Canada

Cliquez ici pour le PDF.

Pendant toute la pandémie, la Fédération canadienne des syndicats d’infirmières et infirmiers (FCSII) a demandé l’adoption d’une approche de précaution afin de prévenir la propagation du COVID-19. Cela signifie que, en l’absence de certitude scientifique, la FCSII va toujours privilégier la prudence.

Nous sommes actuellement à un point de jonction important, et le succès du Canada dans sa lutte contre le COVID-19 est en jeu.

Nous sommes maintenant l’un des leaders mondiaux par rapport à la vaccination : à la mi-juillet, environ 80 % de la population canadienne admissible a reçu une dose du vaccin, et un peu plus de 40 % sont complètement vaccinés. Chaque personne au Canada qui a relevé sa manche a joué un rôle important pour arriver à cela.

Ce succès a incité plusieurs provinces au Canada à commencer à assouplir les mesures. Or, pendant que nous envahissons les magasins et les patios, nous observons les impacts des nouveaux variants, dont le variant Delta, qui s’avère beaucoup plus transmissible. Selon les estimations, il serait 225 % plus infectieux que la première souche de COVID-19.[1]

Le variant Delta est rapidement devenu la souche dominante dans plusieurs pays du monde et se propage dans les provinces canadiennes. Ainsi, nous observons des éclosions en Israël, au R.-U., et aux États-Unis. À la fin juin 2021, Israël, qui affichait le taux le plus élevé de vaccination complète au monde, a remis en vigueur l’utilisation du masque à l’intérieur en raison de la propagation des infections.

Même si le processus de vaccination se poursuit, il y a encore plusieurs personnes au Canada qui demeurent vulnérables alors que les premières doses de vaccination semblent ralentir. Certaines régions, et certains groupes d’âges, affichent des taux de vaccination inférieurs aux autres. Les personnes de moins de 12 ans sont toujours sans aucune protection. Des millions de personnes au Canada sont toujours à risque, et les experts suggèrent qu’il faudra jusqu’à 90 % de la population entièrement vaccinée pour avoir la maîtrise du COVID-19.

Dans le monde, les efforts de vaccination sont lents; des parties du monde n’ont toujours pas accès aux vaccins. L’hésitation à se faire vacciner demeure un obstacle.

Voilà pourquoi, la semaine dernière, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a affirmé que nous sommes tous à un « point critique »[2] dans cette pandémie. Le Dr Mike Ryan, chef des urgences sanitaires à l’OMS, recommande une approche de précaution et demande aux gouvernements une extrême prudence lors de la levée des restrictions afin de ne pas perdre les gains acquis.[3]

À la fin juin 2021, l’Organisation mondiale de la santé a insisté pour que les personnes entièrement vaccinées continuent à porter le masque, et à respecter la distanciation sociale et autres mesures de sécurité pendant que le très contagieux variant Delta se propage rapidement partout dans le monde. Soulignant que les vaccins à eux seuls n’empêcheront pas la transmission communautaire, l’OMS souligne que la ventilation, l’hygiène des mains et se tenir éloigné des foules demeurent des mesures cruciales.[4] De façon similaire, à la fin juin 2021, l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) a recommandé une prudence particulière aux personnes non vaccinées ou partiellement vaccinées, et leur demande de continuer à porter le masque dans la plupart des espaces intérieurs et certains espaces extérieurs; elle recommande le port du masque lors de tout grand rassemblement intérieur ou extérieur.[5]

Toutefois, certaines provinces assouplissement ou abandonnent la plupart des mesures de santé publique en place pour combattre le COVID-19 et présument que les vaccins sont une panacée.

La plupart du temps, vous ne saurez pas si les gens autour de vous ont été ou non vaccinés, et parce que des millions demeurent à risque, la FCSII recommande ceci : pendant que la transmission communautaire se poursuit, et jusqu’à ce qu’un plus grand nombre de personnes soient vaccinées, les personnes du Canada doivent continuer à respecter les mesures de santé publique, y compris le port du masque, la distanciation physique et le lavage des mains, éviter les endroits très achalandés si possible, et assurer une ventilation adéquate.

Ce marathon tire à sa fin : ce n’est pas le temps de trébucher et de tomber pendant que nous sommes sur la voie vers la victoire.

[1] https://www.npr.org/sections/goatsandsoda/2021/07/08/1013794996/why-the-delta-variant-is-so-contagious-a-new-study-sheds-light  (en anglais seulement)

[2] Covid-19 : le nationalisme vaccinal d’une poignée de nations est moralement indéfendable, dénonce le chef de l’OMS | ONU Info

[3] Idem

[4] https://www.forbes.com/sites/alisondurkee/2021/06/25/who-urges-fully-vaccinated-people-to-continue-wearing-masks-as-delta-variant-spreads-but-no-word-from-cdc/?sh=6c5f2cbb41f9  (en anglais seulement)

[5] Vaccin-Status-June25-FR-1241pm (canada.ca)