Logo de la FCSII
13 mars 2019

Le nouveau rapport dévoile « le club qui roule sur l’or » qui est contre le régime d'assurance-médicaments

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Qui s’oppose au régime national d’assurance-médicaments et pourquoi : un nouveau rapport expose Le club qui roule sur l’or

13 mars 2019 (OTTAWA) – Les infirmières et les infirmiers du Canada publient, aujourd’hui, un nouveau rapport intitulé Le club qui roule sur l’or : Dévoilement des joueurs et de leurs campagnes pour faire obstacle au régime universel d’assurance-médicaments. Rédigé par Sharon Batt, Ph. D. et universitaire canadienne, le rapport est un exposé du rôle joué par les entreprises aux poches pleine dans la campagne pour empêcher le Canada d’adopter un régime d’assurance-médicaments fondé sur le bon sens.

« Le public devrait être conscient des puissants intéressés qui injectent d’énormes sommes d’argent dans la campagne pour stopper le régime national d’assurance-médicaments », souligne Linda Silas, présidente de la Fédération canadienne des syndicats d’infirmières et d’infirmiers (FCSII). « De grosses décisions seront prises cette année par rapport à la couverture des médicaments sur ordonnance. Il est crucial, pour le gouvernement canadien, de demeurer extrêmement concentré sur la mise en œuvre d’un régime public d’assurance-médicaments pour tous, et ne pas être tenté de privilégier les intérêts des riches. »

Le rapport illustre une montée majeure des activités de lobbying menées par l’industrie pharmaceutique, et celle des assurances, la même année que le gouvernement met sur pied le Conseil consultatif sur la mise en œuvre d’un régime national d’assurance-médicaments. Le système actuel, à joueurs multiples, et composé de plus de 100 000 régimes privés d’assurance-santé, est très bénéfique pour les géants pharmaceutiques et les compagnies d’assurances alors que la population canadienne doit payer la facture d’une mosaïque de gaspillage en raison des régimes disparates et très coûteux.

« Ces puissants joueurs ont beaucoup à perdre si un régime universel d’assurance-médicaments est mis en œuvre, et ils accentuent la pression pour protéger leurs profits », précise Silas. « Ce rapport met en relief des liens financiers dérangeants entre milliardaires, grosses compagnies pharmaceutiques et des groupes d’analystes au Canada en train de communiquer des messages allant à l’encontre d’un régime national d’assurance-médicaments et sans données probantes à l’appui. »

Le rapport révèle que les voix opposées au régime – grosses compagnies pharmaceutiques, grosses compagnies d’assurances, gros joueurs fortunés – essaient d’influencer la politique en matière de couverture des médicaments sur ordonnance au Canada et de la faire pencher vers un régime hybride pour combler les lacunes. Ce modèle hybride permettrait à Le club qui roule sur l’or de continuer à accumuler d’énormes profits aux dépens des gouvernements et des personnes du Canada.

Silas ajoute : « Les personnes du Canada s’attendent à ce que les décisions au sujet de l’avenir de notre système de soins de santé soient fondées sur les meilleures données possibles et que ces décisions soient prises dans l’intérêt du public et non celui des corporations et des ultra-riches qui ne cherchent qu’à protéger les énormes profits tirés d’un système inéquitable de couverture des médicaments prescrits, un système qui se révèle être un véritable gaspillage.

-30-

La FCSII est la plus grande organisation infirmière au Canada. Elle représente près de 200 000 infirmières, infirmiers, étudiants et étudiantes en sciences infirmières. Elle se porte à la défense d’enjeux prioritaires dans le secteur de la santé et revendique l’engagement du gouvernement fédéral pour assurer l’avenir des soins de santé publics.

Pour en savoir davantage, communiquez avec :
Lauren Snowball, agente des communications à la FCSII, 613-868-5702, lsnowball@nursesunons.ca

 

Lire le rapport