Logo de la FCSII
18 avril 2018

Un rapport de la Chambre des communes fait écho aux infirmières et infirmiers qui demandent depuis vingt ans un régime universel d’assurance-médicaments

Communiqué de presse
L’assurance-médicaments

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Un rapport de la Chambre des communes fait écho aux infirmières et infirmiers qui demandent depuis vingt ans un régime universel d’assurance-médicaments

Mercredi, 18 avril 2018 (OTTAWA) – Les infirmières et les infirmiers du Canada applaudissent le rapport Un régime d’assurance-médicaments universel pour tous les Canadiens : une nécessité, communiqué aujourd’hui par le Comité permanent de la santé de la Chambres des communes. Le rapport recommande l’élaboration d’un régime national universel couvrant les médicaments prescrits. Selon le personnel infirmier, ce rapport est « ambitieux et constitue une confirmation historique de ce que disent, depuis des années, les infirmières et les infirmiers de première ligne, notamment qu’un régime public d’assurance-médicaments permettra d’économiser des sous et de sauver des vies. »

« Imaginez voir un de vos patients quitter l’hôpital en sachant très bien que cette personne ne pourra payer les médicaments dont elle a besoin pour se maintenir en santé », souligne Linda Silas, présidente de la Fédération canadienne des syndicats d’infirmières et d’infirmiers (FCSII). « Ou, encore, être témoin de ces tragédies à chaque jour parce que des millions de personnes au Canada ont une couverture insuffisante ou aucune couverture des médicaments sur ordonnance. »

Après deux années d’audiences, y compris les témoignages de 99 intervenants, le Comité permanent de la santé, composé de membres de tous les partis, communique les conclusions issues d’un examen minutieux de la couverture des médicaments sur ordonnance au Canada et de la valeur d’un régime national d’assurance-médicaments. La principale recommandation du rapport est d’élargir la Loi canadienne sur la santé pour qu’elle comprenne la couverture des médicaments sur ordonnance à l’extérieur des hôpitaux.

En février dernier, le gouvernement fédéral a manifesté son ouverture à l’élaboration d’un régime national couvrant les médicaments sur ordonnance pour les personnes du Canada en annonçant la création d’un Conseil consultatif sur la mise en œuvre du régime d’assurance-médicaments national, présidé par le docteur Eric Hoskins, ancien ministre de la Santé de l’Ontario.

En septembre 2017, le directeur parlementaire du budget (DPB) a élaboré un document sur les coûts à l’intention du Comité permanent de la santé. Selon ce document, un régime national d’assurance-médicaments permettrait d’économiser, dans le pire des scénarios, environ 4,2 milliards de dollars par année, comparativement aux dépenses actuelles en médicaments prescrits.

« Ce rapport prouve, une fois de plus, qu’un régime national universel d’assurance-médicaments serait bon pour les patients, bon pour les soins de santé publics et bon pour l’économie canadienne », précise Silas. « Il est temps, pour le gouvernement Trudeau, de prendre la mesure qui relève du bon sens, et faire du régime universel d’assurance-médicaments une réalité. »

– 30 –

La Fédération canadienne des syndicats d’infirmières et infirmiers (FCSII) est la plus grande organisation infirmière au Canada, et représente près de 200 000 infirmières, infirmiers, étudiants et étudiantes en sciences infirmières. La lutte de la FCSII cible les priorités du secteur de la santé, notamment le régime national d’assurance-médicaments, les soins communautaires et de longue durée, les ressources humaines en santé, et un engagement du gouvernement fédéral à assurer l’avenir des soins de santé publics.

Pour en savoir davantage :
Sebastian Ronderos-Morgan agente des relations gouvernementales à la FCSII, 613-513-7754, sebastian(at)nursesunions.ca

Lauren Snowball, agente des communications à la FCSII, 613-868-5702, lsnowball(at)nursesunions.ca