Logo de la FCSII
11 octobre 2019

Sans régime universel d’assurance-médicaments, les conservateurs ignorent la souffrance des Canadiens

assurance-médicaments
Communiqué de presse
L’assurance-médicaments
« J’aimerais savoir ce que M. Scheer a à dire aux millions de personnes au Canada qui doivent choisir entre la nourriture et leurs médicaments. »

Sans régime universel d’assurance-médicaments, les conservateurs ignorent la souffrance des personnes au Canada, affirment les infirmières et les infirmiers

Vendredi, 11 octobre 2019 (OTTAWA, ON) – Les infirmières et les infirmiers du Canada sont frustrés de voir que le Parti conservateur du Canada ne se soit pas engagé à mettre en œuvre un régime universel d’assurance-médicaments. Les partis Libéral, NPD et Vert se sont tous engagés par rapport à un régime national et universel d’assurance-médicaments.

« C’est malheureux de voir un parti fédéral majeur ignorer cet enjeu de l’assurance-médicament étant donné l’abondance de données illustrant que ce régime permettrait à la population canadienne d’économiser des milliards de dollars – et de sauver des centaines de vies – à chaque année », souligne Linda Silas, présidente de la Fédération canadienne des syndicats d’infirmières et d’infirmiers (FCSII)

Le soutien au régime universel d’assurance-médicaments est massif. Depuis les années 1960, cinq commissions nationales ont recommandé ce régime universel. Plus récemment, plus de 1 200 experts en santé, ainsi que l’Association médicale canadienne, ont exprimé leur appui à un tel régime.

« La seule opposition au régime universel d’assurance-médicaments semble venir des grandes compagnies pharmaceutiques et d’assurances », ajoute Silas. « J’imagine que le Parti conservateur du Canada préfère favoriser les intérêts de ces géants qui roulent sur l’or plutôt que les intérêts de la population canadienne. »

« J’aimerais savoir ce que M. Scheer a à dire aux millions de personnes au Canada qui doivent choisir entre la nourriture et leurs médicaments. »

Plus tôt cette année, un conseil consultatif fédéral est arrivé à la conclusion qu’un régime universel d’assurance-médicaments serait la meilleure option pour le Canada. Le rapport Hoskins est issu de plus d’une année d’examens et de consultations par rapport à cet enjeu. Le coût, par habitant, des médicaments sur ordonnance au Canada est presque le plus élevé au monde, et ce coût serait significativement réduit si on adoptait un régime universel à payeur unique.

En septembre 2017, le directeur parlementaire du budget a fait une estimation conservatrice selon laquelle un régime national d’assurance-médicaments pourrait faire économiser 4,2 milliards $ par année à la population canadienne.

« On penserait qu’un parti se proclamant responsable sur le plan financier serait le premier à offrir son appui à un régime universel d’assurance-médicaments à payeur unique », mentionne Silas. « C’est l’évidence même, si vous voulez économiser des sous et sauver des vies, appuyez le régime universel d’assurance-médicaments. »

Selon un récent sondage Environics, commandé par la FCSII et la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC, 93 % des personnes au Canada pensent qu’il est important d’assurer l’égalité d’accès aux médicaments sur ordonnance, Près de neuf (9) personnes sur 10 (88 %) ayant participé au sondage croient que c’est la responsabilité du gouvernement fédéral d’assurer cela.

« Au Canada, la couverture publique des soins de santé signifie que nous n’avons rien à payer pour voir un médecin ou pour des soins dispensés à l’hôpital. Ce devrait être ainsi pour les médicaments sur ordonnance », précise Silas.

-30-

La FCSII est la plus grande organisation infirmière au Canada. Elle représente près de 200 000 infirmières, infirmiers, étudiants et étudiantes en sciences infirmières. Elle se porte à la défense d’enjeux prioritaires dans le secteur de la santé et revendique l’engagement du gouvernement fédéral pour assurer l’avenir des soins de santé publics.

Pour en savoir davantage ou pour un entretien, communiquez avec :
Ben René, agent des communications à la FCSII, brene@nursesunions.ca, 613-406-5962