Logo de la FCSII
14 novembre 2019

Sondage : Un appui massif pour le régime d’assurance-médicaments national

24 septembre 2019 — Selon un nouveau sondage mené par Cœur + AVC et la Fédération canadienne des syndicats d’infirmières et d’infirmiers (FCSII), 93 % des personnes au Canada estiment qu’il est important que tous aient un accès égal aux médicaments sur ordonnance. La majorité (88 %) pense que cette responsabilité revient au gouvernement fédéral.

Faits saillants du sondage

  • Au Canada, 93 % des personnes trouvent important que tous aient un accès égal aux médicaments sur ordonnance.
  • Au Canada, 88 % des personnes pensent que le gouvernement fédéral a la responsabilité d’assurer la couverture des médicaments sur ordonnance pour toute la population.
  • Pas moins de 88 % des Canadiennes et des Canadiens appuient la création d’un régime d’assurance-médicaments national offrant un accès équitable aux médicaments sur ordonnance – qu’importe le revenu –; plus de une personne sur deux (51 %) indique appuyer « fortement » un tel régime.
  • Au cours des 12 derniers mois, près de une personne sur quatre au Canada (24 %) ne s’est pas procuré une ordonnance, ne l’a pas renouvelée, ou a fait en sorte que ses médicaments durent plus longtemps, et cela en raison du coût.
  • Un ménage sur quatre au pays (25 %) compte une personne qui a hésité à quitter son emploi ou à changer d’emploi afin de ne pas perdre sa couverture d’assurance-médicaments.
  • Au Canada, 35 % des personnes mentionnent que le coût des médicaments sur ordonnance a engendré un stress sur le budget du ménage.
  • Une personne sur cinq au Canada (21 %) ayant une assurance-médicaments trouve difficile d’assumer la partie du coût qu’elle doit payer pour se procurer une ordonnance.

La FCSII a aussi commandité un sondage additionnel qui ne fait pas partie du communiqué de presse conjoint afin de savoir comment un régime d’assurance-médicaments national et universel pourrait influencer les électeurs. Notre sondage démontre que :

  • Un canadien sur deux (50%) est plus susceptible de voter pour un parti politique qui promet de mettre en place un programme national d’assurance médicaments, avec un canadien sur quatre (23%) se prononçant comme étant « bien plus susceptible » de voter pour un tel parti.

Environics Research a mené ce sondage en ligne du 8 au 16 août 2019 auprès de 1 500 adultes canadiens de 18 ans et plus. La marge d’erreur pour un échantillon aléatoire et probabiliste comparable de 1 500 est de +/- 2,6 points de pourcentage, 19 fois sur 20.