Logo de la FCSII
28 janvier 2020

Les syndicats infirmiers demandent d’agir immédiatement pour protéger les travailleurs de la santé du nouveau coronavirus

Communiqué de presse
Coronavirus
Linda Silas, présidente de la FCSII : les syndicats infirmiers demandent d’agir immédiatement pour protéger les travailleurs de la santé du nouveau coronavirus

28 janvier 2020 (OTTAWA, ON) – Avec un cas confirmé et un cas suspect du nouveau coronavirus au Canada, la Fédération canadienne des syndicats d’infirmières et infirmiers (FCSII) exprime son inquiétude par rapport à une préparation non homogène en cas de pandémie potentielle dans les établissements de santé du pays. Le personnel infirmier syndiqué demande aux agences de santé publique du Canada de protéger les travailleurs de la santé qui sont aux premières lignes du nouveau coronavirus (2019-nCoV) en prenant des mesures coordonnées immédiatement, conformément au principe de précaution.

« Le SRAS nous a définitivement appris que la protection du public en cas de pandémie potentielle commence par la protection des travailleurs de la santé », souligne Linda Silas, présidente de la FCSII. « Les syndicats infirmiers prennent les devants en partageant l’information avec leurs membres et en se coordonnant aux autres syndicats et aux agences gouvernementales pour protéger les travailleurs de la santé qui sont aux premières lignes et pour contenir la propagation de la maladie. »

La FCSII suit la situation de près et a fait savoir à l’Agence de la santé publique du Canada et à l’Organisation mondiale de la santé que les lignes directrices qui sont en train d’être élaborées pour le 2019-nCoV doivent être fondées sur le principe de précaution. L’adoption de ce principe était la principale recommandation du juge Campbell dans son rapport à la suite du SRAS. Selon ce principe, en l’absence d’information sur le mode de transmission et le degré clinique de gravité, les lignes directrices en matière de sécurité doivent d’abord assurer la santé et la sécurité du personnel infirmier afin d’éviter que ces personnes propagent la maladie entre elles et aux patients.

« Nous n’avons pas protéger adéquatement le personnel infirmier lors du SRAS en 2003. Ainsi, deux infirmières sont décédées, ainsi que 42 autres personnes. Nous ne devons pas répéter les erreurs du SRAS, et personne ne devrait se rendre au travail en craignant pour sa vie », de conclure Silas.

-30-

La FCSII est la plus grande organisation infirmière au Canada. Elle représente près de 200 000 infirmières, infirmiers, étudiants et étudiantes en sciences infirmières. Elle se porte à la défense d’enjeux prioritaires dans le secteur de la santé et revendique l’engagement du gouvernement fédéral dans le secteur des soins de santé publics.

Pour fixer un entretien avec Linda Silas, veuillez communiquer avec :
Lauren Snowball, lsnowball@nursesunions.ca, 613-868-5702 (anglais)
Ben René, brene@nursesunions.ca, 613-406-5962 (français)