Logo de la FCSII
6 octobre 2021

Les syndicats infirmiers font l’éloge du sommet d’urgence des travailleurs de la santé et demandent d’offrir rapidement un répit à ces personnes

Communiqué de presse
covid19
pénurie de personnel infirmier

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Les syndicats infirmiers font l’éloge du sommet d’urgence des travailleurs de la santé et demandent d’offrir rapidement un répit à ces personnes

6 octobre 2021 (OTTAWA, ON) – La Fédération canadienne des syndicats d’infirmières et infirmiers (FCSII) fait l’éloge du sommet d’urgence organisé par les médecins et le personnel infirmier pour parler du système de soins de santé écrasé par la dernière vague de la pandémie de COVID-19.

La FCSII fait écho aux mesures recommandées par les organisateurs du sommet, et demande aux gouvernements de prendre des mesures urgentes pour offrir un répit aux travailleurs de la santé dans les zones chaudes, et pour régler les problèmes chroniques de dotation en personnel infirmier pour le long terme.

« Ce sommet d’urgence démontre l’unité des travailleurs de la santé par rapport à notre alarme au sujet du système de soins de santé – et de la main-d’œuvre – qui en sont à leur point de rupture », souligne Linda Silas, présidente de la FCSII. « Le Canada a besoin de mesures urgentes de la part de nos gouvernements pour offrir un répit aux travailleurs de la santé de première ligne et régler la pénurie criante de personnel infirmier. »

Le sommet a été organisé par l’Association médicale canadienne (AMC) et l’Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC) dans le but d’élaborer des recommandations d’urgence pour gérer la hausse de cas de COVID-19 et l’impact désastreux sur le système de soins de santé du pays, notamment les nombreuses chirurgies en attente et la tension accrue sur une main-d’œuvre déjà à bout de souffle.

« Il est crucial pour toutes les organisations de santé, nationales et provinciales, de collaborer pour défendre le personnel infirmier, les médecins et le personnel en santé qui ont maintenu à flot notre système de soins de santé et qui sont en train d’être submergés sans soutien d’urgence », précise Silas.

La FCSII demande aux gouvernements de prendre des mesures urgentes à court terme pour offrir un répit aux travailleurs de la santé, par exemple déployer des équipes mobiles de crise et offrir des répits d’urgence de 48 heures aux travailleurs de la santé dans les zones chaudes.

En sus des mesures de soutien urgentes et à court terme, les syndicats infirmiers demandent au premier ministre Trudeau de convoquer une réunion rassemblant les leaders du secteur de la santé afin de régler les problèmes chroniques de dotation en personnel infirmier et de s’engager à mettre en place une agence fédérale de la main-d’œuvre en santé.

« Les choses ne feront que s’envenimer si les gouvernements refusent d’offrir un soutien urgent au personnel infirmier et aux travailleurs de la santé, et s’ils ne s’engagent pas à investir dans les solutions à long terme », conclut Silas.