The CFNU Logo
4 avril 2016

Les infirmières et les infirmiers du Canada rencontrent la ministre Philpott et proposent un nouvel accord sur la santé et les programmes sociaux

4 avril 2016 (Ottawa) – Aujourd’hui, à Ottawa, Linda Silas, présidente de la Fédération canadienne des syndicats d’infirmières et infirmiers (FCSII), a rencontré Jane Philpott, ministre fédérale de la Santé. Silas et Philpott ont parlé du travail continu du personnel infirmier du Canada en vue du prochain accord sur la santé et les programmes sociaux.

« Cette rencontre a été productive et je suis confiante que ce tête-à-tête avec la ministre Philpott signale une nouvelle ère au cours de laquelle les gouvernements et les leaders du secteur de la santé pourront collaborer pour consolider notre système public de soins de santé dans l’avenir », mentionne Silas.

Cette rencontre a été fixée quelques semaines après la communication du budget fédéral 2016 qui comprenait des détails réaffirmant la promesse électorale de négocier, avec les provinces et les territoires, un nouvel accord sur la santé.

La FCSII a profité de cette rencontre avec la ministre pour soumettre des recommandations pour élargir cet accord sur la santé afin qu’il soit assorti d’un accord sur les programmes sociaux, et pour préciser que les discussions, de longue date, relatives aux déterminants sociaux de la santé n’avaient entraîné aucun progrès. En 2016, il est temps de reconnaître que toutes les politiques gouvernementales doivent être examinées à la lumière de l’équité en santé, et que les efforts doivent mettre l’accent sur la santé dans toutes les politiques. Les infirmières et les infirmiers du Canada demandent aussi, à tous les paliers de gouvernement, de coordonner la planification des ressources humaines en santé et les stratégies ciblant la santé des Autochtones.

« Si nous voulons vraiment améliorer le système canadien de soins de santé, nous devons reconnaître les inégalités qui existent au Canada », souligne Silas. « Chaque jour, des personnes sont forcées de choisir entre nourrir leur famille ou payer leurs médicaments prescrits. Le temps est venu, pour tous, de tenir compte, une fois pour toutes, les déterminants sociaux de la santé au moment où le gouvernement fédéral et les gouvernements provinciaux et territoriaux s’engagent à négocier un accord. »

Dans les mois qui viennent, les infirmières et les infirmiers du Canada seront ravis d’avoir d’autres rencontres positives, ainsi que des discussions de suivi, avec l’équipe de la ministre de la Santé.