Logo de la FCSII
22 juin 2020

Le personnel infirmier lance une enquête sur l’échec du Canada à protéger les travailleurs de la santé de la COVID-19

Communiqué de presse
Coronavirus
covid19

22 juin 2020 (OTTAWA, ON) – La Fédération canadienne des syndicats d’infirmières et infirmiers (FCSII) lance une enquête indépendante pour savoir pourquoi le Canada n’a pas réussi à protéger de la COVID-19 plus de 16 000 travailleurs de la santé, ignorant ainsi les leçons tirées de l’épidémie tragique du SRAS en 2003.

Le taux d’infection chez les travailleurs de la santé du Canada est de 19 pour cent, soit plus de trois fois la moyenne mondiale (tel que communiqué par le Conseil international des infirmières), et plus de quatre fois le taux d’infection en Chine où la plupart des travailleurs de la santé ont été infectés avant que la Chine ne mette en place des mesures rigoureuses de protection.

« La FCSII lance cette enquête dans le but d’exposer comment le Canada a honteusement échoué à assurer la sécurité des travailleurs de la santé pendant la pandémie de la COVID-19 », mentionne Linda Silas, présidente de la FCSII. « Les syndicats infirmiers, les syndicats du secteur de la santé et les experts ont sonné l’alarme par rapport au désastre lié à la sécurité des travailleurs de la santé pendant cette pandémie mais nous avons été en grande partie ignorés. Le temps est venu pour la reddition de compte, la transparence et l’action. »

Mario Possamai, ancien conseiller principal au sein de la Commission sur le SRAS, a été recruté pour mener cette enquête sur comment et pourquoi les travailleurs de la santé n’ont pas été protégés; quels ont été les impacts; quelles informations, recommandations ou pratiques exemplaires auraient été disponibles mais ont été laissées de côté; et qui doit rendre compte pour cet échec.

« La Commission sur le SRAS a soumis des recommandations claires par rapport à la sécurité des travailleurs et limiter la propagation. Ces leçons n’ont pas été prises en compte pendant cette pandémie », souligne Possamai. « Nous espérons que cette enquête, initiée par la FCSII, se traduira en recommandations non équivoques, fondées sur les données probantes, et impérativement nécessaires pour préparer le Canada et les travailleurs de la santé à la prochaine vaque de COVID-19. »

L’enquête fera la comparaison entre les façons dont différents paliers de gouvernement ont réagi à la pandémie et les façons dont les administrations, à l’échelle internationale, ont adopté une approche de précaution pour réussir à protéger leurs travailleurs de la santé et limiter la propagation de la COVID-19. Nous prévoyons communiquer les résultats et les recommandations au début septembre.

« En tant que société, nous devons respecter la sécurité de tous les travailleurs, tout comme nous devons respecter la sécurité des patients et du public. Cette pandémie a des répercussions de vie et de mort sur les travailleurs de la santé. Nous devons apprendre de nos erreurs et faire mieux », conclut Silas.

Le lancement public de l’enquête aura lieu le lundi, 22 juin, à 18 h 30 HAE, et sera diffusé en direct sur la page Facebook de la FCSII .

-30-

 Pour en savoir davantage, communiquez avec :
Ben René, brene@nursesunions.ca, 613-406-5962

Partagez votre histoire avec nous de façon anonyme