Logo de la FCSII
23 novembre 2021

Le personnel infirmier du Canada réagit au discours du Trône

Avis aux médias
pénurie de personnel infirmier
ressources humaines en santé

Le personnel infirmier du Canada réagit au discours du Trône en demandant des mesures concrètes pour régler la pénurie de personnel infirmier

23 novembre 2021 (OTTAWA, ON) – La Fédération canadienne des syndicats d’infirmières et infirmiers (FCSII) réagit au discours du Trône d’aujourd’hui. La FCSII accueille favorablement les engagements ciblant les soins de santé et une plus grande équité, mais critique l’absence de mesures claires et significatives pour régler la pénurie criante de personnel infirmier au Canada.

« Les syndicats infirmiers sont ravis par l’intention du gouvernement de consolider le système de soins de santé et d’améliorer la cueillette de données en santé, mais nous sommes déçus de voir que le gouvernement n’a pas reconnu la pénurie de personnel infirmier qui ne fait que s’envenimer au Canada, et que le gouvernement ne se soit pas engagé à agir de façon concrète pour la régler », souligne Linda Silas, présidente de la FCSII.

Dans le discours du Trône d’aujourd’hui, le gouvernement fait part de son intention d’améliorer la cueillette de données dans tous les systèmes et de consolider le système de soins de santé au Canada. Or, il fournit peu de détails. Le discours ne mentionne pas les principales priorités du personnel infirmier, notamment mettre en œuvre un régime universel d’assurance-médicaments et régler la pénurie criante de personnel infirmier au Canada.

« Chaque jour, le personnel infirmier travaille en manque de personnel. Par conséquent, les taux de burn-out sont très élevés, et les infirmières et les infirmiers quittent de plus en plus le système. Le discours du Trône d’aujourd’hui est une occasion ratée de circonscrire la plus grande menace à notre système de santé poussé à ses limites, notamment la pénurie de plus en plus grave de personnel infirmier et de travailleurs de la santé », précise Silas.

Pendant des mois, la FCSII a demandé des mesures urgentes de la part du gouvernement fédéral, notamment des fonds pour embaucher davantage de personnel infirmier, des soutiens aux programmes innovateurs de recrutement et de maintien en poste, et la création d’une agence fédérale chargée de la planification désespérément nécessaire de la main-d’œuvre.

Les infirmières et les infirmiers expriment leur soutien à d’autres mesures comprises dans le discours du Trône d’aujourd’hui, notamment services de garde à coût abordable, criminalisation des pratiques de « conversion » des LGBTQ2S+, plan d’action national sur la violence fondée sur le genre, stratégie améliorée contre le racisme, et lutte contre le changement climatique.

« Au cours de la prochaine session du Parlement, nous serons prêts à collaborer avec le gouvernement par rapport aux enjeux importants, mais nous demandons avec instance des mesures claires pour régler la pénurie de personnel infirmier », ajoute Silas. « Il s’agit d’une crise nationale qui exige des mesures immédiates de la part du gouvernement fédéral. »

-30-

La FCSII est la plus grande organisation infirmière au Canada. Elle représente près de 200 000 infirmières, infirmiers, étudiants et étudiantes en sciences infirmières. Elle se porte à la défense d’enjeux prioritaires dans le secteur de la santé et revendique l’engagement du gouvernement fédéral dans le secteur des soins de santé publics.

Pour en savoir davantage, communiquez avec :
Ben René, brene@nursesunions.ca, 613-406-5962
Lauren Snowball, lsnowball@nursesunions.ca, 613-868-5702