Logo de la FCSII
19 mars 2019

Le budget fédéral rapproche le Canada du régime national d’assurance-médicaments, mais les propositions sont minimales

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le budget fédéral rapproche le Canada du régime national d’assurance-médicaments, mais les propositions sont minimales

19 mars 2019 (OTTAWA, ON) – Cette année, le budget fédéral comprend des engagements qui permettent au Canada de se rapprocher encore plus de la mise en œuvre, si longtemps attendue, d’un régime national d’assurance-médicaments pour tous. Les infirmières et les infirmiers du Canada sont d’un optimisme prudent et veulent des engagements plus clairs en appui à la création et à la mise en œuvre d’un tel régime.

« Le budget 2019 est un premier pas vers le régime national d’assurance-médicaments mais se limite à cela », souligne Linda Silas, présidente de la Fédération canadienne des syndicats d’infirmières et d’infirmiers (FCSII). « L’élection fédérale approche à grands pas, et c’est pourquoi les infirmières et les infirmiers pensent que des engagements plus clairs de la part du gouvernement sont nécessaires pour vraiment rapprocher le Canada du régime universel. »

Le budget fédéral 2019 prévoit 35 millions $, répartis sur quatre ans, et débutant en 2019-2020 pour la création d’un Bureau de transition vers une agence nationale des médicaments. Un autre 500 millions $, pour deux ans, débutant en 2022-2023, sont aussi prévus pour améliorer l’accès aux médicaments à coût élevé pour traiter les maladies rares.

« Les mesures énoncées dans le budget 2019 sont le plus strict minimum », souligne Silas. « Nous espérons voir des engagements plus audacieux pour assembler les blocs du régime national d’assurance-médicaments, y compris la création d’une agence nationale des médicaments qui aura le mandat clair d’élaborer un formulaire national, ainsi qu’un financement pour recueillir les données sur les médicaments et pour mettre en place les technologies de l’information (TI) permettant de suivre la vaste gamme de pratiques de prescription. »

Selon un sondage d’opinion mené par Environics en janvier dernier, 88 % des Canadiens sont d’accord pour dire qu’un régime unique d’assurance-médicaments pour tous est mieux qu’une mosaïque de régimes disparates. Selon ce sondage commandé par la FCSII, 85 % des participants croient qu’un investissement de fonds publics dans un tel régime en vaut la peine.

« Le régime national d’assurance-médicaments est un enjeu fondamental pour le personnel infirmier de première ligne qui est témoin des conséquences de l’inefficacité du système privé-public actuel, notamment une population dont la santé se détériore et un gaspillage d’argent dans le secteur de la santé », souligne Silas. « Nous avions besoin d’encore plus du gouvernement fédéral dans le budget 2019 pour avoir la certitude que le Canada amorçait une trajectoire solide vers le régime national d’assurance-médicaments. »

De nombreuses études spécialisées, ainsi que le directeur parlementaire du budget, ont très bien établi qu’un régime universel d’assurance-médicaments permettrait des économies importantes dans l’ensemble du système, et qui pourraient aller jusqu’à 11 milliards de dollars par année. De plus, un tel régime serait une solution au manque d’accès généralisé.

« Les infirmières et les infirmiers du Canada vont continuer à suivre de près le gouvernement fédéral pour s’assurer que nous maintenons le cap et réalisons ce qui est fondé sur d’innombrables données probantes », ajoute Silas. »

-30-

La FCSII est la plus grande organisation infirmière au Canada. Elle représente près de 200 000 infirmières, infirmiers, étudiants et étudiantes en sciences infirmières. Elle se porte à la défense d’enjeux prioritaires dans le secteur de la santé et revendique l’engagement du gouvernement fédéral pour assurer l’avenir des soins de santé publics.

Pour en savoir davantage, communiquez avec :
Lauren Snowball, agente des communications à la FCSII, 613-868-5702, lsnowball@nursesunons.ca