Logo de la FCSII
25 janvier 2021

La FCSII demande à la ministre de la Santé de l’Ontario d’assurer un salaire à tous les travailleurs essentiels en auto-isolement

Coronavirus
COVID-19

Le 22 janvier 2021, la FCSII a envoyé une lettre à l’Honorable Christine Elliott, vice-première ministre et ministre de la Santé de l’Ontario :

Madame la ministre Elliott,

Je vous écris pour vous demander d’assurer un salaire à tous les travailleurs essentiels de l’Ontario qui sont en auto-isolement en raison d’exposition à la COVID-19, et pendant toute la période d’isolement.

Le gouvernement de l’Ontario a payé le salaire complet des infirmières et des infirmiers contraints de s’auto-isoler pendant la première vague du virus. Or, les membres de l’Association des infirmières et infirmiers de l’Ontario nous disent que s’ils sont exposés à la COVID-19 au travail, et reçoivent un résultat négatif au test pour le virus, on leur demande de demeurer à la maison et de s’auto-isoler sans recevoir de salaire. Ne pas offrir ce soutien est une honte pour la province.

Nous croyons qu’il est injuste pour les infirmières et les infirmiers – qui ont sacrifié leur sécurité et leur bien-être pendant cette pandémie afin de dispenser des soins – de subir des pénalités financières en raison des risques qu’ils affrontent bravement en accomplissant leurs tâches. Ces travailleurs essentiels se demandent comment ils arriveront à payer leur hypothèque ou leur loyer, et ils se sentent trahis après avoir tant sacrifié.

L’absence d’un filet de sécurité pour les travailleurs de la santé renvoyés à la maison en raison d’exposition à la COVID-19 au travail va à l’encontre des efforts déployés pour contenir la propagation du virus au sein des établissements de santé.

J’aimerais porter à votre attention l’entente, récemment entrée en vigueur, entre le syndicat United Nurses of Alberta (UNA) et Alberta Health Services (AHS). Elle assure le salaire complet des employés contraints à s’auto-isoler, et elle est rétroactive au 2 juillet.

Je vous demande d’offrir, au personnel infirmier de l’Ontario et aux travailleurs essentiels de la province, le même niveau de soutien que celui négocié récemment entre UNA et ASH. Les membres ontariens de la FCSII travaillent inlassablement pour dispenser des soins aux plus vulnérables d’entre nous en cette période des plus difficiles. Ils ne méritent rien de moins que le soutien de leur gouvernement lorsqu’ils sont forcés de demeurer à la maison.

Je vous remercie pour l’attention que vous porterez à cette demande.

Veuillez agréer, Madame la ministre, mes salutations sincères.

Linda Silas, présidente de la FCSII

 

C.C. :     Vicki McKenna, présidente, Association des infirmières et infirmiers de l’Ontario

Patty Coates, présidente, Fédération du travail de l’Ontario