Logo de la FCSII
5 octobre 2020

Enquête : Comment le Canada a laissé tomber ses travailleurs de la santé par sa mauvaise gestion de la COVID-19

Communiqué de presse
Coronavirus
COVID-19
covid19
COMMUNIQUÉ DE PRESSE

5 octobre 2020 (OTTAWA, ON) – Une étude a été communiquée sur la gestion de la COVID-19 par le Canada, et sur la sécurité des travailleurs de la santé du pays. Le rapport Vaincre la peur précise l’échec systémique évitable du Canada qui ne s’est pas préparé adéquatement et n’a pas répondu impérativement à la plus grave urgence en matière de santé publique en un siècle.

L’étude indépendante a été commandée par la Fédération canadienne des syndicats d’infirmières et infirmiers (FCSII), et a été menée par Mario Possamai, ancien conseiller principal au sein de la Commission ontarienne sur le SRAS.

« Dans la foulée de la première phase de la COVID-19, le Canada a payé cher en maladie, décès, angoisse et anxiété, parce qu’il a ignoré les leçons du SRAS et n’a pas adopté une approche de précaution », souligne Mario Possamai, chercheur principal et auteur du rapport. « Il faut agir dès maintenant, et de façon urgente, pour régler les problèmes mis au jour par cette enquête. »

Les résultats mettent en relief les manquements majeurs dans l’approche du Canada en matière de santé publique, ainsi que sa vision dangereuse et irresponsable de la sécurité des travailleurs dans sa réponse à la pandémie. Le Canada compte davantage de cas de COVID-19 et de décès que la Chine, Hong Kong et Taiwan confondus, pays qui ont aussi été touchés par le SRAS.

« La FCSII a commandé cette étude en réaction au gouvernement et aux hauts fonctionnaires de la santé publique qui, à répétition, ont ignoré les inquiétudes des infirmières par rapport à leur sécurité », précise Linda Silas, présidente de la FCSII. « Ce rapport nous révèle les échecs, les succès, sur qui repose la reddition de compte et, plus important encore, quelle direction emprunter au moment où nous nous préparons aux prochaines vagues de cette pandémie. »

Le rapport comprend 50 recommandations pour améliorer la sécurité des travailleurs et du public, et pour une meilleure transparence et reddition de compte. Parmi ces recommandations, on trouve des mesures urgentes qui s’inscrivent dans le cadre d’une approche de précaution dans la réponse du Canada en cas de pandémie.

« Pendant que nous nous préparons aux vagues futures de COVID-19, les agences de la santé publique et les gouvernements du Canada doivent agir de toute urgence pour combler les lacunes systémiques et apprendre des autres pays qui ont réussi à mieux protéger leurs travailleurs et à contenir la pandémie plus efficacement », de conclure Possamai.

Le rapport complet de l’enquête est disponible à www.ATimeofFear.ca.

-30-

Pour en savoir davantage, communiquez avec :
Lauren Snowball, lsnowball@nursesunions.ca, 613-868-5702
Ben René, brene@nursesunions.ca, 613-406-5962

Lisez le rapport