Logo de la FCSII
7 juin 2019

Congrès 2019 - Bulletin, Jour 5

2019 Congrès

Unis!

Les infirmières et les infirmiers manifestent pour demander une action politique

Les infirmières et les infirmiers ne toléreront plus aucune attaque dirigée contre les soins de santé publics et feront entendre leur voix lorsqu’ils iront voter. Voilà le message communiqué par le personnel infirmier sur les marches de l’édifice de l’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick pendant la manifestation « Oui aux soins, Non aux réductions », tenue aujourd’hui.

Des paroles passionnées ont été prononcées pendant la manifestation par Sharon Teare, présidente du Conseil des syndicats des foyers de soins du Nouveau-Brunswick; Daniel Légère, président de la Fédération des travailleuses et travailleurs du Nouveau-Brunswick; Vicki McKenna, présidente de l’Association des infirmières et infirmiers de l’Ontario; Tracy Zambory, présidente du Syndicat des infirmières et infirmiers de la Saskatchewan; Darlene Jackson, présidente du Syndicat des infirmières et infirmiers du Manitoba; Heather Smith, présidente du syndicat des Infirmières et infirmiers unis de l’Alberta; et Linda Silas, présidente de la FCSII.

La marche a commencé au centre-ville de Fredericton et les manifestant ont serpenté autour de plusieurs îlots urbains avant d’arriver à l’édifice de l’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick. Teare et Légère ont donné le coup d’envoi à la manifestation en condamnant les attaques dirigées contre la négociation collective au Nouveau-Brunswick. Après l’élection de l’automne dernier, le nouveau gouvernement conservateur provincial élu, dirigé par le premier ministre Blaine Higgs, na pas perdu de temps avant de s’attaquer aux syndicats.

« Une chose que l’on observe partout au pays est l’interférence législative dans le processus de négociation collective », mentionne Légère pendant que l’on scande « Honte! » C’est une chose qu’il faut affronter collectivement. Nous devons nous unir comme jamais auparavant. Nous devons travailler en coalition. Ensemble, nous pouvons repousser ces tentatives et protéger notre droit à la négociation collective.

McKenna, Zambory, Jackson et Smith ont suivi en parlant des compressions dans le secteur de la santé dans leurs provinces respectives sous les gouvernements conservateurs. Silas a conclu en rappelant au personnel infirmier l’élection fédérale qui approche, et l’importance de s’engager et de se faire entendre.

« Nous devons prendre soin de nos personnes âgées. Nous devons prendre soin de nos enfants. À chaque extrémité du continuum, les infirmières et les infirmiers vont parler pour tous parce chaque personne de ce pays compte », souligne Silas.

« Je vous le dis, plus de 200 000 infirmières et infirmiers vont cogner aux portes pendant cette période qui mène à la prochaine élection fédérale. »

Pour en savoir davantage, nous encourageons les infirmières et les infirmiers à visiter finilesillusions.ca et à partager l’information sur la campagne de la FCSII avec leurs réseaux.

Campagne en vue de l’élection fédérale, Oui aux soins, Non aux réductions

Nous avons entendu beaucoup de statistiques cette semaine. Et les données sont claires : le système de soins de santé du Canada est menacé et a besoin d’attention, d’amélioration et de soins. Cela nous saute aux yeux chaque jour que nous nous rendons au travail. Mais nous savons aussi que les êtres humains sont des créatures qui ont des émotions : nous prenons souvent des décisions (y compris celles dans l’isoloir où l’on vote) en se basant seulement sur les émotions.

Voilà ce sur quoi s’est fondée la campagne 2019 de la FCSII en vue de l’élection fédérale.

« Les personnes à qui l’on parle le saisisse. Elles comprennent les problèmes. Par contre, elles ne sont pas nécessairement motivées à agir », souligne Adam Awad, recruteur numérique principal à Point Blank Creative, qui a aidé la FCSII a élaboré la campagne.

Les personnes ont davantage tendance à agir si on fait appel à leurs émotions. C’est pourquoi la campagne met davantage l’accent sur les émotions que sur les données objectives.

« Nous percevons aussi le monde à la lumière des émotions », explique Awad. « C’est de là que viennent nos valeurs, c’est en se basant sur nos émotions que nous décidons ce qui est bon et ce qui est mauvais, ce qui nous fait peur et ce qui nous inspire. »

« Nous avons voulu amener la campagne sur le plan émotionnel. Dire : Oui, il s’agit d’enjeux particuliers mais il y a aussi un véritable impact sur le plan personnel. »

Ça se résume à inciter le public à réfléchir à leurs valeurs, à réveiller leur passion pour notre système public et universel de soins de santé.

La campagne, lancée officiellement vendredi, comprend une vidéo émouvante faisant la promotion du régime national d’assurance-médicaments, et attirant l’attention sur la pénurie de personnel infirmier et la violence dans le secteur de la santé.

« Cette campagne va demander aux politiciens de dire oui aux soins et non aux réductions », souligne Linda Silas, présidente de la FCSII. « Il faut cesser de faire semblant et prétendre que notre système de soins de santé n’est pas menacé. »

« En disant oui aux soins et non aux réductions, le système public de soins de santé du Canada peut mieux fonctionner pour tous. »

Pour vous joindre à la campagne, visitez Finilesillusions.ca. En partageant notre vidéo et nos documents pour la campagne dans les médias sociaux, vous pouvez nous aider à communiquer notre message à toutes les personnes du Canada.

La transformation numérique des soins de santé

Hier, Andrew Au a posé la question à laquelle nous avons tous pensé à un moment donné : « Est-ce que je vais perdre mon emploi et être remplacé par un robot? »

Selon Andrew Au, l’idée de voir un robot faire notre travail est vraiment de la science-fiction en ce moment. L’intelligence artificielle (IA) apporte plutôt une composante particulière d’intelligence à notre monde, soit la prédiction. L’IA ne peut être utilisée pour tout. En fait, elle peut aider à résoudre les problèmes de prédiction et améliorer notre façon de travailler, par exemple estimer les temps d’attente à l’urgence.

Au a réussi, de façon remarquable, à présenter aux participant(e)s une grande variété de technologies qui changent les soins de santé et l’expérience du patient.

Saviez-vous qu’il y a plus de 300 000 applications pour les soins de santé, et que 200 nouvelles applications s’ajoutent à chaque jour?

Nous avons connu un taux exponentiel de changements dans le secteur de la technologie. Cela peut s’avérer déstabilisant d’essayer de demeurer à jour par rapport aux ressources émergentes. Mais il y quelques idées brillantes dans tout ça. Et, comme le seuil poids/prix continue de diminuer pour l’IA, il y aura un afflux d’utilisateurs.

Prenez, par exemple, les hologrammes de réalité mixte. Lorsqu’Andrew Au a demandé qui, dans la salle, était familier avec cette technologie, seulement quelques participant(e)s ont levé la main. Qu’est-ce qu’un hologramme de réalité mixte? Il permet de simuler les opportunités par la visualisation holographique.

« Ce n’est pas l’avenir. Les hologrammes de réalité mixte sont disponibles aujourd’hui. La Food and Drug Administration (FDA) a approuvé l’usage de cette technologie pour les interventions pré-chirurgicales, permettant ainsi de simuler la chirurgie avant de la faire », précise Au.

Ce n’est qu’un des exemples présentés au groupe par Andrew Au.

L’IA peut améliorer notre capacité à communiquer avec les patients. C’est aussi un outil de soutien incroyablement efficace qui peut simplifier le traitement des données et réduire la charge de travail mental. Imaginez offrir une formation à des pixels plutôt que l’offrir à des personnes. Les avantages de la technologie sont indéniables mais, bien sûr, nous devons demeurer vigilants pour éviter tout impact négatif sur les soins aux patients.

Il ne fait aucun doute que nos mondes numériques et nos mondes physiques s’entrechoquent, et le changement peut faire peur.

« Personne n’aime le changement », souligne Au.

« Nous entendons le mot ‘changement’ et nous pensons que cela signifie qu’il y a quelque chose que nous ne faisons pas correctement. Nous ne perdrons pas nos emplois pour être remplacés par des

robots. Mais nous allons perdre nos emplois et être remplacés par des personnes qui savent comment travailler en utilisant l’intelligence artificielle. »

Comment pouvons-nous aider les infirmières et les infirmiers à s’adapter à leur milieu de travail changeant? Andrew Au croit que l’autonomisation est la clé pour intégrer l’IA.

Les organisations peuvent renforcer l’autonomie des équipes de soins en les aidant à comprendre pourquoi le changement est nécessaire, en les faisant participer aux décisions, et en s’assurant que la nouvelle technologie ait leur appui.

« L’intelligence artificielle ne transformera pas les soins de santé; l’intelligence culturelle va transformer les soins de santé. »

Il reste seulement 730 dodos!

Le Syndicat des infirmières et infirmiers de la Saskatchewan est très excité à l’idée d’être l’hôte du congrès biennal 2021 de la FCSII dans la ville des ponts, située au cœur du pays où le ciel semble vivant.

Mettez votre bunny hug dans votre valise, apportez votre appétit car la nourriture est excellente… ainsi que le Vico. Et n’oubliez pas vos espadrilles : nous planifions déjà une autre marche-santé dans les beaux sentiers pédestres de Saskatoon.

Nous sommes tellement impatients de vous accueillir dans la belle province de la Saskatchewan pour un autre congrès extraordinaire de la FCSII. Il aura l’arôme des confitures de petits fruits de la Saskatchewan et fera encore place à l’engagement, aux interactions, à l’apprentissage et au partage.

Nous vous verrons donc en 2021!!

Pssst… ça s’épelle S-A-S-K-A-T-C-H-E-W-A-N.

Bon voyage!

Ces cinq derniers jours ont filé comme l’éclair, n’est-ce pas? J’espère que vous quittez énergisés et prêts pour l’action, et que vous avez retrouvé le feu sacré. J’ai besoin que vous entreteniez ce feu : les prochains mois vont exiger toute notre attention pour agir et lutter pour un avenir plus reluisant pour le système de soins de santé du Canada.

N’oubliez pas : je ne peux pas le faire seule!

Dans cet ordre d’idée, assurez-vous de participez à la campagne 2019 en vue de l’élection fédérale. Partagez notre message de long en large : assurons-nous que nos voix soient dans la tête des électeurs au moment où ils iront voter.

Et tenez-nous au courant : nous ne sommes qu’à quelques clics sur Facebook et Twitter!

Bon retour et on se reverra bientôt!

En toute solidarité,

Linda Silas

Complétez le sondage

Dites-nous si vous avez apprécié le congrès

Veuillez prendre une minute pour compléter notre sondage!