Logo de la FCSII
28 juillet 2020

Comminuqué de presse par la FCSII: Garantir le versement d’indemnités aux travailleurs de la santé qui contractent la COVID-19

Coronavirus
covid19

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Selon le personnel infirmier, les premiers ministres doivent garantir le versement d’indemnités aux travailleurs de la santé qui contractent la COVID-19

28 juillet 2020 (OTTAWA, ON) – Parce que le nombre de travailleurs de la santé infectés par la COVID-19 ne cesse d’augmenter, la Fédération canadienne des syndicats d’infirmières et infirmiers (FCSII) demande aux premiers ministres du Canada d’adopter, de toute urgence, une loi leur donnant rapidement accès aux indemnités des accidents du travail, et sans avoir à prouver que la maladie a été contractée au travail. Les leaders de huit syndicats infirmiers provinciaux ont écrit à leur premier ministre et à leur ministre du Travail respectifs leur demandant avec instance d’adopter une présomption légale qui garantirait l’accès rapide aux indemnités à tous les travailleurs de la santé faisant une demande d’indemnisation en raison de blessure au travail liée à la COVID-19.

« Les travailleurs de la santé de première ligne courent un risque beaucoup plus élevé de contracter la COVID-19 en raison de leur travail », précise Linda Silas, présidente de la FCSII. « Les infirmières et les infirmiers demandent aux premiers ministres du Canada d’adopter, de toute urgence, une législation assurant que tout travailleur de la santé ayant contracté la COVID-19 ne se voit refuser les indemnités des accidents du travail, et assurant un accès rapide à ces dernières. Nous exprimons aussi notre soutien à la couverture de tous les travailleurs essentiels, comme l’ont demandé les fédérations de travailleurs de partout au pays. »

Le gouvernement de la C.-B. est récemment devenu le premier au Canada à ajouter à leur Workers Compensation Act la présomption établie par la loi pour tout pathogène viral transmissible. Cela signifie que tout travailleur qui contracte la COVID-19 lorsque « le risque d’exposition à une ou des sources d’infection est significativement plus élevé que celui du grand public » recevra rapidement des indemnités sans avoir à passer par un processus d’arbitrage.

Selon Statistique Canada, les travailleurs de la santé sont surreprésentés dans les cas de COVID-19, et représentent plus de 21.5 pour cent de tous les cas. Selon des rapports récents, environ 13 000 travailleurs de la santé du pays ont fait une demande d’indemnisation pour blessure au travail en raison de la COVID-19, soit la majorité de toutes les demandes d’indemnisation liées au virus.

La présomption établie par la loi existe pour plusieurs professions au sein desquelles les travailleurs courent un risque plus élevé de blessure ou de maladie. Cette législation fait en sorte que les demandes d’indemnisation sont acceptées sans que le travailleur n’aie à prouver que la blessure ou la maladie est liée au travail. Ainsi, l’accès aux indemnités, par exemple le remplacement du salaire, est plus rapide. Sans ce type de législation, les travailleurs doivent passer par un long processus pouvant retarder le versement des indemnités, voire même leur refuser l’accès à ces dernières.

« Nous ne connaissons pas encore les répercussions à long terme de la COVID-19 sur la santé, et ces répercussions affecteront des milliers de travailleurs de la santé qui se sont dévoués au sein de nos collectivités », souligne Silas. « Les travailleurs de la santé méritent beaucoup plus que de simples applaudissements de la part des premiers ministres du Canada. Ils méritent de recevoir le soutien dont ils ont besoin dans les plus brefs délais. »

-30-

La FCSII est la plus grande organisation infirmière au Canada. Elle représente près de 200 000 infirmières, infirmiers, étudiants et étudiantes en sciences infirmières. Elle se porte à la défense d’enjeux prioritaires dans le secteur de la santé et revendique l’engagement du gouvernement fédéral dans le secteur des soins de santé publics.

Pour en savoir davantage, communiquez avec :
Ben René, brene@nursesunions.ca, 613-406-5962