The CFNU Logo
18 octobre 2016

« C’est assez », disent les infirmières et les infirmiers du Canada, un financement supplémentaire des soins de santé est impératif

Mardi, 18 octobre 2016 (Toronto, ON) – Aujourd’hui, pendant que les ministres de la Santé fédéral, provinciaux et territoriaux continuent de négocier un nouvel accord sur la santé, les infirmières et les infirmiers du Canada demandent à tous les gouvernements de mettre l’accent sur ce qui est en jeu pour les Canadiens et l’avenir des soins de santé dans ce pays.

« Selon ce qu’on entend au sujet des négociations en cours, le tout est présenté comme une proposition ‘soit l’un, soit l’autre’ », affirme Linda Silas, présidente de la Fédération canadienne des syndicats d’infirmières et infirmiers (FCSII). « Le personnel infirmier sait que la réponse comprend les deux; il faut de nouveaux investissements et de nouvelles initiatives pour répondre aux besoins des patients, et nous croyons que de nouveaux fonds doivent cibler les soins de santé. »

Les Canadiens ont besoin d’un nouvel accord sur la santé pour assurer la stabilité de notre système de soins de santé, aujourd’hui et pour les générations futures. La Fédération canadienne des syndicats d’infirmières et infirmiers croit que le prochain accord sur la santé doit comprendre une augmentation des transferts en matière de santé et l’assurance qu’ils seront utilisés pour les patients, les collectivités et l’amélioration des soins de santé. Le nouvel accord doit aussi comprendre des mesures permettant de surmonter les défis dans le secteur de la santé, notamment le besoin d’un meilleur accès aux soins à domicile, un régime d’assurance-médicaments, des services de santé mentale, et un accent particulier sur la santé des peuples autochtones.

« Le Canada doit s’ouvrir aux mesures permettant d’économiser, par exemple un régime national d’assurance-médicaments », précise Linda Silas. « Actuellement, on gaspille 14 milliards de dollars par année parce que nos gouvernements ne s’engagent pas à mettre en place un seul système national d’assurance-médicaments. Tous les gouvernements devraient avoir honte. Les Canadiens veulent qu’on agisse; le financement des soins de santé est inadéquat;  des milliards sont gaspillés pour assumer le coût élevé des médicaments sur ordonnance alors qu’un (1) Canadien sur 10 ne reçoit pas les médicaments dont il ou elle a besoin. »

Les infirmières et les infirmiers du Canada demandent aux ministres fédéraux de collaborer pour créer un régime national couvrant les médicaments sur ordonnance, de consentir à un financement de 25 % des dépenses de santé d’ici 2025, et d’établir des cibles concrètes dont la gestion et l’atteinte seront la responsabilité des provinces, sous l’égide du gouvernement fédéral.

Au nom de près de 200 000 infirmières et infirmiers représentés par la Fédération canadienne des syndicats d’infirmières et infirmiers (FCSII), nous demandons aux ministres de la Santé de recommander, aux premiers ministres du Canada, d’ouvrir la voie et d’établir un tracé clair pour le Canada en mettant en œuvre un accord sur la santé et les programme sociaux qui comprend :

– 30 –

La Fédération canadienne des syndicats d’infirmières et infirmiers (FCSII) est la plus grande organisation infirmière au Canada, et représente près de 200 000 infirmières, infirmiers, étudiants et étudiantes en sciences infirmières. La FCSII lutte pour obtenir une discussion, à l’échelle nationale, sur les priorités du secteur de la santé, notamment un régime national d’assurance-médicaments, une approche globale en matière des soins continus et de longue durée, une attention plus marquée aux ressources humaines en santé, et un engagement du gouvernement fédéral par rapport à l’avenir des soins de santé publics.

 

Pour en savoir davantage, communiquez avec :

Emily Doer
Agente des communications
613-807-1340

Télécharger le rapport (PDF)