Logo de la FCSII

ESPT

La FCSII travaille diligemment pour les politiques fédérales et la législation sur l’état de stress post-traumatique (ESPT) et les blessures au travail couvrent aussi le personnel infirmier.

Les infirmières et les infirmiers du Canada dispensent des soins de première ligne de qualité dans les hôpitaux et les collectivités du pays. Malheureusement, comme les autres travailleurs de première ligne, ils sont souvent exposés à des événements traumatisants au travail qui peuvent engendrer un état de stress post-traumatique (ESPT) ou des symptômes d’ESPT. L’exposition à des événements traumatisants liés aux patients, ainsi qu’à la violence physique et verbale, peut causer de graves blessures psychologiques, dont l’ESPT. Voici quelques faits importants :

  • Selon une étude menée au Manitoba, le quart (1/4) du personnel infirmier affiche des symptômes d’ESPT engendrés par des événements traumatisants au travail.
  • Le personnel infirmier est quatre fois plus susceptible de souffrir d’un ESPT que le reste de la population.

Le personnel infirmier compris dans la législation relative à l’ESPT

Pendant près de deux ans, la FCSII a exercé des pressions sur les députés, les sénateurs et les ministres, et a demandé d’inclure le personnel infirmier dans le projet de loi fédéral C-211, Loi concernant un cadre fédéral relatif à l’état de stress post-traumatique. Avec des taux élevés d’ESPT lié au travail chez le personnel infirmier, la principale priorité de la FCSII était de s’assurer que le personnel infirmier ne soit pas oublié dans le cadre de cette législation.

Nos efforts ont porté fruits avec une petite victoire en juin lorsque le Comité sénatorial de la sécurité nationale et de la défense a soumis une recommandation  à la ministre de la Santé pour que le personnel infirmier participe à la mise en œuvre du projet de loi C-211. La législation a finalement été adoptée en juin 2018. Maintenant qu’elle peut s’appuyer sur la recommandation du Sénat, la FCSII va s’assurer que tout cadre fédéral sur l’ESPT tienne dûment compte des infirmières et des infirmiers.

Lire davantage :

Agissez – On prend la parole