Logo de la FCSII

Régime national d’assurance-médicaments

Recommandations de la FCSII

À la suite du lancement du Conseil consultatif sur la mise en œuvre d’un régime national d’assurance-médicaments du gouvernement fédéral, les infirmières et infirmiers du Canada ont organisé un événement de tables rondes pour les premiers ministres du Canada avec à sa tête le président du Conseil, le Dr Eric Hoskins. Les infirmières et les infirmiers ont demandé la mise en œuvre d’un régime national d’assurance-médicaments qui soit public, universel, à payeur unique et se basant sur une liste nationale commune de médicaments. En  septembre 2018, la FCSII s’est jointe à plus de 75 organismes nationaux, provinciaux et territoriaux en signant une série de  principes établis par consensus pour mettre en place les fondements d’un régime véritablement efficace et équitable. Ces principes incluent : l’universalité; une administration publique, à payeur unique; l’accessibilité; l’intégralité; et une couverture transférable. Les infirmières et les infirmiers ont également demandé au gouvernement fédéral d’exercer un ferme leadership fédéral par le biais de lois et de transferts de fonds fédéraux appropriés.

Consultez la soumission de la FCSII aux consultations nationales du Conseil consultatif.

Eric Hoskins, président du Conseil consultatif sur la mise en œuvre d’un régime national d’assurance-médicaments, et Linda Silas, présidente de la FCSII, discutent avec des journalistes après une rencontre avec les premiers ministres du Canada à St. Andrews, (N.-B.) le 20 juillet 2018. (La Presse canadienne / Andrew Vaughan)

Contexte

Les infirmières et les infirmiers du Canada savent qu’un régime national d’assurance-médicaments permettra d’économiser des milliards de dollars à chaque année et de sauver des vies à chaque jour.

Depuis 1991, la FCSII demande aux gouvernements fédéral et provinciaux de collaborer pour élaborer un régime national couvrant les médicaments sur ordonnance pour toutes les personnes du Canada. Au cours des décennies qui ont suivi, nous avons déployé des efforts pour amorcer un élan dans cette direction. Nous l’avons fait en menant et publiant des études innovatrices, en rencontrant les députés, les ministres et les premiers ministres régulièrement, et en faisant des présentations devant des comités parlementaires ou lors de réunions des premiers ministres.

Trois décennies ou presque de lobbying par la FCSII pour l’élaboration d’un régime national d’assurance-médicaments ont finalement porté fruits en février 2018 lorsque le gouvernement fédéral a lancé le Conseil consultatif sur la mise en œuvre d’un régime national d’assurance-médicaments. Le Dr Eric Hoskins, ancien ministre de la Santé de l’Ontario et défenseur du régime d’assurance-médicaments pour les jeunes, s’est vu confier la tâche de président du Conseil consultatif. Le Conseil a le mandat de soumettre un rapport au Parlement d’ici avril 2019, ce qui ouvre la voie à la couverture des médicaments pour toutes les personnes du Canada. Cela représente une victoire pour les infirmières et les infirmiers qui revendiquent, depuis longtemps, un tel régime. La FCSII continue à collaborer étroitement avec le Congrès du travail du Canada, la Coalition canadienne de la santé et plusieurs autres alliés pour appuyer la création d’un régime national d’assurance-médicaments, à payeur unique, qui s’harmonisera au régime public d’assurance-maladie. Nous avons fait des progrès importants mais il reste encore beaucoup à faire.

Faits en bref

Un régime national d’assurance-médicaments est une solution sensée au coût élevé des médicaments sur ordonnance et aux obstacles financiers à l’accès à ces médicaments :

  • Avec plus de 100 régimes publics et 100 000 régimes privés, le prix, par habitant, des médicaments prescrits atteint maintenant le troisième rang parmi les prix les plus élevés au monde.
  • Sans régime national d’assurance-médicaments, nous gaspillons 7,3 milliards $ par année, ou 14 000 $ par minute, dans le secteur de la santé.
  • Près d’un (1) ménage sur quatre (4) au Canada mentionne que des membres du ménage n’ont pas suffisamment d’argent pour prendre leurs médicaments tels que prescrits.
  • Le Canada est le seul pays industrialisé ayant un régime d’assurance-maladie n’offrant pas la couverture universelle des médicaments sur ordonnance.
  • Un régime unique et universel d’assurance-médicaments permettrait d’économiser entre 4 et 11 milliards de dollars par année d’argent déjà dépensé.

Pour en savoir davantage, lire le document d’information de la FCSII (en anglais seulement).

Pour en savoir davantage :

Passez à l’action!