Share

10 attentes des syndicats à l’égard du budget de 2017

News Category: 
Publication date: 
mar, 2017-03-21

Après le dépôt du premier budget du gouvernement Trudeau l’année dernière, les syndicats du Canada étaient optimistes mais ils savaient qu’il faudrait en faire beaucoup plus pour vraiment accroître la justice et la prospérité du Canada. Le financement de l’infrastructure et l’amélioration de l’AE et du Supplément de revenu garanti pour les aînés ont constitué des points saillants du budget de 2016.

Cependant, les travailleurs et travailleuses du Canada et leurs familles sont restés sur leur faim pour ce qui est du financement soutenu des soins de santé et des services de garde à l’enfance ainsi que de la mise en œuvre d’autres principales promesses électorales.

Voici les 10 principaux sujets que les syndicats du Canada veulent voir traiter dans le budget fédéral de 2017 :

 

1. Éducation et formation

Cette année, les syndicats s’attendent que le gouvernement crée de bons emplois et stimule notre économie en investissant dans l’éducation, la formation en apprentissage et la formation professionnelle. Le gouvernement pourrait commencer par faire ce qui suit :

  • Honorer son engagement à donner aux employeurs le mandat de former des apprentis dans le cadre des projets d’infrastructure à financement fédéral;
  • Élargir les programmes de formation préalable à l’apprentissage, notamment pour recruter plus de femmes et d’Autochtones en apprentissage et dans les métiers spécialisés;
  • Aider les provinces et les territoires à harmoniser leurs systèmes de formation en apprentissage;
  • Rétablir la Loi sur les justes salaires et les heures de travail aux fins des marchés publics fédéraux et des marchés de construction;
  • Éliminer le plafond de 2 % du Programme d’aide aux étudiants de niveau postsecondaire – principal mécanisme selon lequel les étudiantes et étudiants des Premières nations et Inuits de plein droit reçoivent une aide financière aux fins d’études postsecondaires – et hausser les fonds affectés à ce programme.

Le budget de 2017 donne l’occasion de procéder à de nouveaux investissements dans l’alphabétisation et l’acquisition de compétences essentielles au Canada. Les syndicats espèrent voir une affectation de fonds à ces fins et une volonté de collaborer à l’augmentation du niveau d’alphabétisation et des compétences essentielles en milieu de travail.

 

2. Assurance-médicaments et financement soutenu et équitable des soins de santé

Le Canada est le seul pays dont le système de santé public n’englobe pas une assurance visant les médicaments sur ordonnance. Il s’ensuit qu’il se classe au deuxième rang mondial pour ce qui est du coût des médicaments sur ordonnance. De nombreux Canadiens et Canadiennes cessent de prendre les médicaments dont ils ont besoin parce qu’ils n’ont pas les moyens de les procurer. Les syndicats s’attendent que le gouvernement s’engage à négocier un régime national universel d’assurance-médicaments sur ordonnance à payeur unique parce qu’aucune personne ne devrait être obligée de choisir entre l’achat des médicaments sur ordonnance dont elle a besoin et l’achat de nourriture.

Le gouvernement fédéral doit en outre s’engager à assurer un financement stable et à long terme aux soins de santé et à établir un accord national sur la santé qui hausse les transferts annuels de fonds du gouvernement fédéral aux provinces et aux territoires en matière de santé.

 

3. Infrastructure

L’investissement dans l’infrastructure est une des meilleures mesures que le gouvernement peut prendre pour créer des emplois, stimuler notre économie et bâtir des collectivités plus vertes et plus équitables. Les syndicats s’attendent que le budget de 2017 prévoie d’importants investissements soutenus dans les énergies renouvelables, les transports en commun et l’éco-rénovation des bâtiments en mettant l’accent sur le financement public plutôt que de compter sur de coûteux partenariats public-privé. De plus, le budget de 2017 devrait annoncer des mesures concrètes en vue de la négociation d’ententes relatives aux avantages communautaires sur les projets d’infrastructure à financement fédéral.

 

4. Services de garde à l’enfance

Il nous est utile à tous que les gens puissent aller travailler en sachant que leurs enfants ont un lieu sûr où jouer et apprendre, mais seul un enfant de moins de cinq ans sur cinq a actuellement accès à une place en garderie réglementée et les frais de garde dépassent grandement les frais de scolarité universitaires dans la plupart des villes canadiennes.

Le budget de 2017 doit prévoir un financement stable et pluriannuel pour bâtir un système de services de garde à l’enfance de qualité à prix abordable pour toutes les familles. Ce financement devrait être lié à une entente entre le gouvernement fédéral, les provinces et les territoires visant à voir à ce que les fonds servent à la prestation de services de garde à l’enfance selon les principes du cadre commun sur les services de garde à l'enfance. En outre, le budget devrait prévoir un financement distinct pour les collectivités autochtones qui leur permettrait de concevoir et de fournir des services de garde à l’enfance cadrant avec les recommandations de la Commission de vérité et réconciliation.

 

5. Une assurance-emploi plus juste et plus accessible

Les Canadiens et les Canadiennes en chômage ont encore de la difficulté à accéder de façon équitable à l’assurance-emploi. Voici à peine quelques mesures que le budget de 2017 devrait prévoir pour réparer notre régime d’AE :

  • Lancer un examen global de l’AE pour améliorer l’accès aux prestations ordinaires et spéciales, notamment en fixant une période de référence uniforme de 360 heures, en accroissant le nombre de semaines de prestations de maladie de l’AE et en adaptant le régime aux besoins des travailleurs et travailleuses ayant des maladies épisodiques ou de longue durée.
  • Ajouter un supplément bonifié pour personnes à faible revenu qui serait fondé sur le revenu individuel plutôt que sur le revenu familial.
  • Réformer la procédure d’appel des décisions sur l’AE de manière à la rendre plus équitable et moins longue.

 

6. Création d’emplois verts

Le Canada doit voir les cent prochaines années comme un siècle de croissance propre et nous savons qu’il est possible de s’assurer qu’elles le soient d’une manière économiquement et socialement responsable, sans laisser pour compte les travailleurs et les travailleuses ou leurs collectivités. Le budget de 2017 devrait lancer d’ambitieux programmes pour accroître la production d’énergies renouvelables, aider à l’éco-rénovation d’habitations et d’autres bâtiments et accroître radicalement l’échelle et la qualité des transports en commun du Canada.

Les syndicats s’attendent que le budget comprenne un engagement à poser un cadre de transition juste aidant les travailleurs et travailleuses et les collectivités affectés par les changements climatiques.

 

7. Services d’aide à la réinstallation des réfugiés

Les réfugiés arrivent au Canada pratiquement les mains vides et ils ne disposent que de peu de temps pour s’adapter à notre culture, à notre système scolaire et à notre marché du travail. Le budget de 2017 devrait affecter de nouveaux fonds aux soutiens du marché du travail et aux services d’emploi pour aider les réfugiés qui ont besoin de formation linguistique, d’alphabétisation et de compétences essentielles.

 

8. Soutien des bons emplois

Le gouvernement devrait employer le budget pour favoriser l’établissement d’un salaire minimum fédéral. Cela aurait un effet immédiat, appréciable et positif sur le personnel des aéroports canadiens et les personnes qui accomplissent du travail d’entretien externalisé dans les bâtiments et les bureaux fédéraux.

Pour établir des moteurs de croissance et de création d’emplois, le budget de 2017 pourrait prévoir un financement sectoriel favorisant le développement de secteurs clés tels que ceux de l’automobile, de la fabrication, de l’aérospatiale et de la foresterie et encourageant l’innovation, l’activité à valeur ajoutée, la performance environnementale et la création de bons emplois.

Le budget de 2017 devrait améliorer encore davantage la prestation fiscale pour le revenu gagné (PFRG), qui n’est pas accessible actuellement aux personnes travaillant à plein temps au salaire minimum.  

 

9. Justice et réconciliation pour les Autochtones

Les syndicats ont appuyé les collectivités autochtones qui revendiquaient une enquête nationale sur les meurtres et disparitions de femmes autochtones. Puisque cette enquête a été annoncée, le budget de 2017 doit y affecter des fonds suffisants pour qu’elle puisse s’attaquer aux causes fondamentales de la violence à l’égard des femmes autochtones.

De plus, le budget doit témoigner de l’engagement du gouvernement à mettre en œuvre les recommandations de la Commission de vérité et réconciliation et à régler des problèmes, par exemple en assurant de l’eau propre et des logements à prix abordable et en réduisant la pauvreté, dans les collectivités des Inuits, des Premières nations et des Métis. 

 

10. Équité pour les travailleurs et travailleuses migrants

Les syndicats du Canada croient que toute personne qui travaille au Canada, d’où qu’elle vienne, doit être traitée équitablement. Les travailleurs et les travailleuses tels que ceux qui viennent au Canada dans le cadre du Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET) peuvent faire l’objet de discrimination et avoir des conditions de travail dangereuses au quotidien.

Les syndicats veulent que le budget de 2017 élimine les permis de travail liant le travailleur ou la travailleuse à un seul employeur et qu’il prévoie l’affectation de fonds suffisants à la mise en application des droits des travailleurs et travailleuses sur leur lieu de travail.

Bien entendu, ce ne sont là que quelques questions influençant les travailleurs et les travailleuses du Canada. Vous pouvez lire le mémoire présenté par le Congrès du travail du Canada au cours de la consultation prébudgétaire du gouvernement pour obtenir de plus amples renseignements.

 

 

Source: 
http://canadianlabour.ca/news/news-archive/10-things-unions-are-looking-budget-2017