The CFNU Logo

Défense des droits – Régime national d’assurance-médicaments

Il y a cinquante ans, le Canada a mis en place un régime public de soins de santé. Dès le début, il était clair que nous ne devions pas nous limiter aux soins médicaux et hospitaliers; nous devions étendre le système aux collectivités et couvrir les médicaments sur ordonnance.

En 2004, lors de la négociation du dernier accord sur la santé, les premiers ministres du Canada en ont surpris plusieurs lorsqu’ils ont demandé au gouvernement fédéral de mettre en œuvre un régime national d’assurance-médicaments.

Malheureusement, le gouvernement fédéral libéral de l’époque a seulement demandé une stratégie limitée en matière de produits pharmaceutiques, ce qui  a permis, au gouvernement conservateur qui a suivi, de tout simplement mettre de côté cette initiative.

À la fin de 2016, la Fédération canadienne des syndicats d’infirmières et d’infirmiers a publié un rapport intitulé Directement dans l’égout. Sans régime d’assurance-médicaments, le Canada a gaspillé 62 milliards de dollars dans le secteur de la santé. Dans le rapport, Hugh Mackenzie, économiste, fait le calcul de la somme troublante gaspillée par le Canada au cours des 10 dernières années parce qu’il n’a pas mis en œuvre un régime national d’assurance-médicaments.

Aujourd’hui, le taux de gaspillage continue d’augmenter en raison de cette occasion ratée de mettre en place un tel régime. Cette année, les personnes vivant au Canada vont gaspiller 7,3 milliards de plus, ce qui représente 14 000 $ gaspillés à chaque minute de chaque jour, parce que la population canadienne est parmi les populations du monde qui paient les prix les plus élevés pour les médicaments sur ordonnance.

Les infirmières et les infirmiers du Canada ont appuyé totalement la demande des premiers ministres en 2004 et continuent, aujourd’hui, de demander un régime national d’assurance-médicaments. Nous demandons à tous les gouvernements de prendre les mesures nécessaires pour y arriver.

Ces mesures comprennent :

Démontrez votre soutien à cette campagne. Lisez le rapport, et signez la pétition.

Take action on Speak Up!